En voir de toutes les couleurs

En voir de toutes les couleurs | Les Dédexpressions

Définition de l’expression “En voir de toutes les couleurs”

Subir, endurer diverses épreuves, une situation pénible, traverser une période difficile. Ou bien plus généralement lorsqu’on dit “en faire voir de toutes les couleurs”, on veut dire qu’on fait endurer quelque chose de difficile à quelqu’un, voire qu’on est insupportable aux yeux d’une personne.

Origine de l’expression

Cette expression est apparue au 19ème siècle et s’appuie sur l’image du cercle chromatique qui contient toutes les couleurs. Dans l’idée, une couleur pourrait être comparée à une émotion, un sentiment, et le fait de passer par toutes les couleurs revient à dire qu’on passe par différentes émotions, qu’on le subisse soi-même ou qu’on le fasse subir à quelqu’un d’autre.

En résumé, cette expression signifie tout simplement qu’on souffre ou qu’on fait souffrir quelqu’un, qu’on subit ou qu’on fait subir des choses négatives à quelqu’un, qu’on a des problèmes ou qu’on crée des problèmes à quelqu’un.

Quelques extraits d’ouvrages du 19ème siècle, début 20ème pour vous éclairer :

Une opinion se forma, derrière son dos, qu’il avait dû en voir de toutes les couleurs dans ces sacrés pays de là-bas, ou personne ne peut trop aller vérifier, et qui sont pleins d’aventuriers.” – Gustave Toudouze, Péri en mer !, 1905

C’est ce que j’entends bien : vous avez dû en voir de toutes les couleurs, pendant la guerre ?” – René Bazin, Baltus le Lorrain, 1926

“Il paraît qu’autrefois, pour employer la formule qui précède toutes les fables, un de leurs dieux ayant excité la colère du maître de tous les dieux, ce dernier le condamna à aller garder les troupeaux sur la terre, chez un affreux tyran qui lui en faisait voir de toutes les couleurs.” – Louis Jacolliot, Voyage au pays du hatschisch, 1883

“Oui certes, le lustre miroitant de la scène française m’en a fait voir de toutes les couleurs et je n’en laisse personne, en qualité ni en quantité, pour les souffrances d’amour-propre, et d’autres, que l’artiste de lettres endure, a toujours endurées et endurera sans fin dans “le métier affreux”.” – Émile Bergerat, Souvenirs d’un enfant de Paris, 1913

Sources : Wikipédia – 1, 2

Traduction en anglais

Littérale : “To be put through all colours” or “Get put through all colours”

Équivalent : “To have a hard time” or “To give a hard time to somebody”, “To be put through the wringer” or “Get put through the wringer”, “Go through the mill”, “Really go through it”