La moutarde lui monte au nez

moutarde qui monte au nez les dedexpressions
La moutarde lui monte au nez – Les Dédexpressions

Définition de l’expression « La moutarde lui monte au nez »

L’impatience l’envahit.
La colère le gagne.

Origine de l’expression

Ceux qui ont tenté l’expérience d’avaler une cuillère à soupe de moutarde forte ont une petite idée de l’image contenue dans cette expression.
Pour les autres, même si c’est plutôt l’heure du petit déjeuner, faites d’abord l’essai avant de continuer à lire.

Bien. Si vous lisez ceci, c’est que vous arrivez à nouveau à peu près à respirer. Séchez vos larmes, reprenez lentement votre souffle, on n’est pas pressés !
Alors maintenant que vous savez tous l’effet que ça fait, vous avez pu constater que ça vous a très fortement irrité les muqueuses nasales, en plus de quelques autres effets secondaires pas piqués des hannetons.

Donc, vous avez maintenant compris pourquoi le ‘nez’ est présent dans l’expression.

Pour le verbe ‘monter’, il va de soi que ce n’est pas la moutarde qui, de ses petits bras musclés, se hisse dans votre cavité nasale. Il s’agit simplement d’un usage classique dans le langage lors de manifestations physiques involontaires lorsque des mouvements d’humeurs corporelles marquent un changement de comportement : « le sang lui monte au visage » pour manifester la honte ou la colère, ou bien « les larmes lui montent aux yeux » pour indiquer une émotion particulière.

Ne reste plus qu’à expliquer la colère ou l’impatience, parce que s’il est vrai que le gobage de moutarde est un jeu stupide, il n’a pas pour autant de raisons de provoquer de tels sentiments.
En réalité, c’est un jeu sur le mot ‘irritation’, celle physique provoquée par la moutarde et celle psychologique liée à une impatience ou de la colère, qui justifie la naissance de notre expression.

Dans sa forme actuelle, elle date du 17ème siècle, mais un siècle plus tôt, elle existait déjà sous la forme « la moutarde lui entre au nez ».

Et vous, la moutarde vous monte-t-elle souvent au nez ? Commentez au bas de cet article.

Source

Traduction en anglais : 

  • Littérale : « The mustard climbs up his nose »
  • Equivalent : « I’m beginning to see red! »

Donc, en anglais, ça donnerait…

la moutarde lui monte au nez beginning to see red les dedexpressions
Les Dédexpressions

Tirer les vers du nez

tirer-les-vers-du-nez-modifie

Définition :

Réussir adroitement à faire parler quelqu’un (sur un sujet ou des informations qu’il ne voulait pas aborder ou divulguer).

Origine :

Les hypothèses sur l’origine de cette expression qui est attestée depuis le XVe siècle sont multiples mais aucune n’est réellement satisfaisante.

Une qui semble séduisante viendrait d’une déformation du latin ‘verum’, ‘le vrai’. On tirerait donc la vérité du nez.
Mais pourquoi du nez ? Et pourquoi ‘les vers’ au pluriel ?

Certains évoquent les charlatans de l’époque qui prétendaient guérir les gens en leur retirant par le nez les vers qui étaient forcément la cause de leur(s) maladie(s). Il y a même eu Littré qui faisait un rapprochement hasardeux avec les comédons (ou points noirs) qu’on extirpe du dessus du nez et qui, s’ils ont bien la pointe noire, ont plutôt l’apparence de plus ou moins mini asticots blancs.

Enfin, même si cela a été suggéré, il est peu probable que l’expression ait un lien quelconque avec un poète auquel on chercherait à faire écrire quelque vers pour un sonnet (son nez ?).

Voilà donc encore une autre expression qui garde son mystère.

Source

Traduction en anglais :

Littérale : « To pull the worms from the nose »

Equivalent : « To worm information out of someone » ou « To worm a secret out of somebody » ou « Like pulling teeth to get the information »

Les doigts dans le nez

doigts dans le nez

Définition :

Avoir une grande facilité.

Origine :

Empruntée au jargon des courses hippiques, l’expression voit le jour en 1912. Cette locution symbolise la grande facilité avec laquelle le jockey gagne sa course, à tel point qu’au lieu d’y porter toute son attention, il prend innocemment le temps de se mettre les doigts dans le nez.

Source

Traduction en anglais :

Littérale : « Fingers in the nose »

Equivalent : « A  piece of cake »