Vider son sac

Expression vider son sac les dedexpressions

Définition de l’expression « Vider son sac »

Cette expression signifie qu’on dit tout ce qu’on pense, tout ce qu’on a sur le cœur, quitte à blesser son entourage.

Origine de l’expression

Pour forcer un peu le stéréotype, lorsqu’une femme retourne son sac à main sur la table, à la recherche de quelque chose qu’elle n’a pas pu sentir au toucher, gênée qu’elle était par le tas de bric à brac quelle emporte toujours avec elle, peut-on dire qu’elle vide son sac ? Oui, mais pas dans le sens de notre expression d’aujourd’hui.

Si ce dicton apparaît au 17ème siècle, il y aurait tout de même des divergences d’opinion  sur l’origine de cette expression.

Autrefois, elle aurait signifié ‘déféquer’ (sympathique…), le sac représentant alors le ventre ou l’estomac. Cette théorie tient non seulement la route mais aussi la cuvette de WC, puisqu’on retrouve ici la notion de soulagement procuré une fois qu’on a été aux toilettes, ou d’extirpation hors de soi d’abord de selles puis de paroles, ce qui pourrait coller avec l’emploi de « vider son sac ».

En revanche, une autre théorie voudrait que cette expression vienne d’un terme de tribunal (un peu plus glamour). En effet, alors que nos documents actuels sont des papiers rangés à plat dans des chemises et classeurs que l’avocat peut à peu près aisément transporter avec lui, il fut un temps où les documents officiels étaient conservés sous forme de rouleaux.

L’avocat, pour transporter tout ce dont il avait besoin pour plaider, n’avait alors d’autre moyen que de mettre ces rouleaux dans un sac. Et, devant les juges et jurés, il vidait son sac au fur et à mesure de ses besoins, avec toute la hargne qui doit habiter l’homme de loi qui veut “défendre becs et ongles” son client.
Cette expression aurait ensuite quitté la salle du tribunal en emportant avec elle l’agressivité qu’on y retrouve aujourd’hui.

Source

Traduction en anglais

Littérale : « To empty one’s bag »

Equivalent : « To get it off one’s chest » (Retirer un fardeau de sa poitrine), « To speak one’s mind » (Laisser parler son esprit), « To get a load off one’s shoulders » (Enlever un fardeau de ses épaules)

2 réflexions sur “Vider son sac

Laisser un commentaire