Être toujours dans les jupes de sa mère

Définition de l’expression « Être toujours dans les jupes de sa mère »

Avant tout, cette expression s’emploie aussi « Rester dans les jupes de sa mère », ou bien « Être toujours fourré dans les jupons de sa mère ». Il y a plusieurs variantes, en effet !

S’emploie généralement pour un enfant jeune, inexpérimenté, ou bien comme on les appellerait, les « Tanguy », qui vivent toujours chez leur mère, qui ne veulent pas ou ne peuvent pas la quitter. Peut se dire pour des enfants trop couvés ou trop gâtés. Des gens qui n’ont pas encore pris leurs responsabilités et n’osent pas prendre le large vers la vie adulte.

On peut aussi parler de filles ou fils « à maman » qui aient toujours besoin de la protection de leur mère et/ou la sollicitent pour un oui ou pour un non.

Et lorsqu’ils décident enfin de quitter leur maman, on dit également « sortir des jupes/jupons de sa mère ». Et pour les plus timides ou ceux qui reviennent « aller se cacher dans les jupes/jupons de sa mère ».

Origine de l’expression

Alors, cette expression viendrait-elle du complexe d’Oedipe ? Même si on pourrait remonter jusqu’à la mythologie grecque, cette expression est plus récente et viendrait plutôt du milieu textile.

Selon des sources, l’expression « aller se cacher dans les jupes/jupons de sa mère » daterait de la première moitié du 20ème siècle où la majorité des femmes au foyer portaient tout le temps un tablier de cuisine. En effet, il le leur fallait pour préparer à manger, nettoyer le plan de travail et surtout protéger leurs vêtements des tâches.

Le tablier était le vêtement phare dans sa garde-robe de chaque épouse, de chaque mère. Alors pourquoi le tablier était-il aussi apprécié des enfants ? Comme mentionné plus haut, au sens propre de l’expression, si quelqu’un venait à l’improviste, l’enfant timide partait se réfugier sous le tablier de sa mère pour chercher la protection maternelle.

Source

Traduction de l’expression

Littérale : « To remain in one’s mum’s petticoats »

Equivalent : « To be tied to one’s mother’s apron strings »

Expressions à découvrir...

1 commentaire

  1. Bonjour,
    Très intéressant ce billet, et même si je suis jeune, (pour certains ados non suis une vielle) je porte des tabliers ce qui a sauvé mes vêtements de tâches malencontreuses . belle après midi.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :