Lèche-cul

leche cul

Définition de l’expression « Lèche-cul »

Flatter quelqu’un pour lui plaire. Désigne une personne qui a tendance à user de la flatterie pour arriver à ses fins. On peut aussi dire « Lèche-bottes », pour être plus poli/e. Un « lèche-cul » est aussi appelé fayot, flagorneur ou lécheur.

Origine de l’expression

Cette expression semble être née vers la fin du 18ème siècle. Elle évoque l’attitude des chiens qui viennent parfois lécher leur maître pour obtenir quelque chose de lui.

« Lécher les bottes » renvoie à la même image, c’est-à-dire celle d’une personne qui chercherait à en flatter une autre ou à se comporter de façon à lui plaire et obtenir quelque chose d’elle.

En somme, un « lèche-cul », un « lèche-bottes » ou un fayot est une personne servile envers ses supérieurs ou ceux qui ont un pouvoir. Un lèche-cul cherche à se faire bien voir par tous les moyens.

Source

Traduction en anglais

Littérale : « Ass-licker »

Equivalent : (Il y en a pas mal !) « Boot-licker » (« Lèche-bottes), « Apple-polisher » (« Polisseur de pomme » – la version la plus polie et probablement la moins utilisée dans le langage courant), « Ass-kisser », « Arse-licker », « Brown-nose » (« Nez marron »), « Kiss ass »

Laisser un commentaire