Avoir la langue bien pendue

langue bien pendue modifie

Définition :

Parler facilement.

Origine :

‘Avoir la langue bien pendue’ apparaît dès le XIVe siècle sous la forme « avoir la langue bien affilée ». Elle signifie qu’une personne a la parole facile et qu’elle est bien disante.

Source

Traduction en anglais :

Littérale : « To have the tongue well hanged »

Equivalent : « To have a ready tongue » ou « To be very talkative »

Donner sa langue au chat

12063434_818715278246590_641165670444114289_n

Définition :

Abandonner une réflexion.

Origine :

Autrefois, on disait « jeter sa langue au chien ». Cette expression avait un sens dévalorisant car à l’époque, on ne « jetait » aux chiens que les restes de nourriture. « Jeter sa langue aux chiens » signifiait alors ne plus avoir envie de chercher la réponse à une question. Petit à petit, l’expression s’est transformée pour devenir « donner sa langue au chat », au XIXe siècle. En effet, à cette époque, le chat était considéré comme un gardien de secrets. Sa parole serait donc de valeur considérable, et il pourrait s’agir en « donnant sa langue au chat », de lui prêter la parole pour qu’il nous donne la réponse à une devinette.

Source

Traduction en anglais :

Littérale : « To give one’s tongue to the cat »

Equivalent : « To throw in the towel » ou « To throw in the sponge » ou « To give up/quit » ou « To give up the ghost »

Lèche-cul

leche cul

Définition :

Flatter quelqu’un pour lui plaire.

Origine :

Cette expression semble être née vers la fin du XVIIIe siècle. Elle évoque l’attitude des chiens qui viennent parfois lécher leur maître pour obtenir quelque chose de lui. « Lécher les bottes » renvoie à la même image, c’est-à-dire celle d’une personne qui chercherait à en flatter une autre ou à se comporter de façon à lui plaire et obtenir quelque chose d’elle.

Source

Traduction en anglais :

Littérale : « Ass-licker »

Equivalent : « Boot-licker » ou « Apple-polisher » ou « Ass-kisser »