Définition de l’expression « Huile de coude »

L’expression « huile de coude » – on dit aussi « de l’huile de coude » ou encore « mettre de l’huile de coude » – désigne un travail acharné. C’est l’énergie consacrée à un travail nécessitant beaucoup d’efforts. Ou bien tout faire pour accomplir une tâche; user de sa force, se fatiguer au travail. Se servir de ses mains ou de ses bras avec énergie.

Origine de l’expression

Elle est en lien avec la mécanique, notamment avec la Révolution Industrielle. En effet, l’huile permet aux rouages d’un mécanisme de mieux tourner, en faisant moins d’efforts tout en étant beaucoup plus productif. Alors quand on met un peu d’huile de coude, on permet aux membres de travailler plus efficacement et de produire plus d’énergie. Ce qui est également le cas pour nos machines en agriculture, en chimie, dans le bâtiment… et en cuisine, notamment avec la friture !

Cette expression est aussi utilisée sur le ton de la plaisanterie lors d’apprentissages, par exemple lorsque le patron encourage l’apprenti à mettre les bouchées doubles au travail. Mais elle n’a pas toujours été sous sa forme actuelle, car, selon Expressio, vers la fin du 19ème siècle, elle s’employait « huile de bras » ou « huile de poignet ».

Le site Ça M’intéresse dénote aussi l’utilisation de cette expression par Émile Zola dans L’Assommoir en 1877 :

« Zola compare les articulations humaines aux mécanismes des machines qui doivent être huilés pour fonctionner correctement. »

Traduction en anglais

Littérale : « Elbow oil »

Equivalent : « Elbow grease » (« graisse de coude »)

Expressions à découvrir...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :