Définition de l’expression « Les carottes sont cuites »

Même si l’expression tend à disparaître de nos jours, vous l’avez sûrement entendue plus d’une fois de la bouche de votre mamie ou de votre oncle. Quand on est dans une impasse, les carottes sont cuites ! Il n’y a plus rien à faire, c’est trop tard. Un peu dans le même esprit que ses cousins les haricots, lorsque c’est la fin. Ça veut dire la même chose, finalement. Il n’y a plus aucun espoir, et selon Projet Voltaire, souvent, ces expressions très banales trouvent leur origine dans la vie domestique des siècles passés, souvent de foyers très modestes.

Ça peut et veut aussi dire, les allemands arrivent, il n’y a plus rien à faire pour empêcher un événement, ou bien la situation est irrémédiablement compromise.

En d’autres termes, vous avez raté la sortie ou vous êtes arrivé.e en retard à un examen de fin d’année, bref. Les exemples et les situations sont variés !

Origine de l’expression

Au 17ème siècle, la carotte était un légume pas cher, souvent présenté comme « un aliment du pauvre » qu’on mangeait en temps de pénurie, ou manque de vivres. D’ailleurs on disait « ne vivre que de carottes » pour parler d’une vie pauvre.

Les gens très peu fortunés se nourrissaient exclusivement de carottes cuites avec leur viande. Alors, apparemment, les « carottes cuites » étaient associées à la mort, la viande étant un animal mort. Et plus tard, cette notion de mort a engendré le sens de l’expression « les carottes sont cuites », qui signifie que tout est fini, qu’il n’y a plus aucun espoir.

Autre anecdote : selon le site Notre Famille, l’expression aurait aussi été utilisée sous forme de code durant la seconde guerre mondiale : « Les carottes sont cuites » fut un langage codé qui déclencha des opérations de résistance par la radio, émise depuis Londres.

Traduction en anglais

Littérale : « Carrots are cooked! »

Équivalent : Les plus utilisées semblent être « The game is up » (Les jeux sont faits), « Our/your goose is cooked! » (Notre/ton oie est cuite !), « The horse is out of the barn » (Le cheval est sorti de la grange). J’en ai trouvé d’autres beaucoup moins utilisées.

Expressions à découvrir...

1 commentaire

  1. Oui, cette expression n’est plus à la mode, mais merci pour la traduction.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :