Les murs ont des oreilles

murs ont oreilles

Définition :

Une conversation privée risque d’être entendue.

Origine :

Cette expression est apparue vers 1622 sous la forme « les murailles ont des oreilles ». En 1627, les « murailles » ont été remplacées par des « parois » pour en arriver à la forme actuelle vers 1690. Elle signifie qu’une conversation risque d’être entendue et de causer des ennuis à ses auteurs. Il s’agit alors de donner le sens de l’ouïe à des pierres, ce qui est tout à fait extravagant. Cependant, on utilise également cette expression dans un sens plus figuré lorsque deux personnes discutent en privé, mais avec des gens autour d’eux.

Source

Traduction en anglais :

Littérale : « Walls have ears »

Equivalent : « Walls have ears »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s