définition expression Il n'y a pas le feu au lac Les Dédexpressions
Il n’y a pas le feu au lac – Les Dédexpressions

Définition et origine de l’expression « Il n’y a pas le feu au lac ! »

Cette expression veut dire que l’on n’est pas pressés. Il n’y a aucune urgence. Cette situation peut attendre.

L’expression date du 20ème siècle et se dit tout simplement « il n’y a pas le feu » ou, en raccourci, « y’a pas l’feu ».
Son message est clair : s’il n’y a pas le feu, il n’y a aucune raison de se presser (sous-entendu : pour aller l’éteindre).

Si quelques facétieux ont jugé utile de rajouter « au lac », c’est par moquerie de la proverbiale de nos amis Suisses qui sont supposés avoir du mal à se dépêcher : « y’a l’feu ou bien ? Bon alors si y’a pas l’feu, on n’a vraiment pas besoin de s’presser » (à prononcer avec l’accent traînant et chantant suisse, bien sûr).

Pourquoi « il n’y a pas le feu au lac » ? Eh bien simplement parce que le lac Léman est un des symboles de la Suisse et que l’ajout de l’absurdité d’un lac, bien que magnifique et entouré de nature, qui prendrait feu ne fait que rajouter un cran dans la moquerie. Mais on trouve aussi « dans les montres » ou même « au robinet ».

Source

Traduction en anglais

Littérale : « There’s no fire on the lake! »

Equivalent : « Where’s the fire? » (Etats-Unis) or « There’s no panic » (Angleterre)

Expressions à découvrir...

4 commentaire

  1. Bonjour Audrey,
    Je m’apprête à sortir un petit ouvrage destiné aux écoliers grecs. Il s’agit d’expressions françaises traduites en grec. Dans ce cadre, j’aimerais utiliser certains de tes dessins. Je ne manquerai pas bien sûr de citer ton nom et le lien de ton blog comme source.
    M’autorises-tu à le faire ?
    Je te remercie par avance.
    Cordialement.
    Dimitri Maras.

    1. Bonjour Dimitri,
      Cela dépend le format et surtout si l’ouvrage est mis à la vente.
      Pourriez-vous m’en dire davantage ?
      Merci
      Audrey

      1. Bonjour Audrey,
        L’ouvrage fera environ 15 X 21 cm. Il sera livré gratuitement aux écoliers grecs. Il est bien évident que si plus tard – on ne sait jamais – l’ouvrage est apprécié et justifie une deuxième édition destiné au public et donc mis à la vente, je vous informerai avant pour décider ensemble sur la suite à donner.
        Cordialement.
        Dimitri Maras

      2. Bonjour Dimitri, je vous ai fait parvenir un email. Merci.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :